Les bienfaits physiques et psychologiques des postures du Guerrier

Le yoga est connu comme étant une activité pacifique. Pourtant, plusieurs postures portent le nom de Guerrier. Loin de nous enseigner la violence, ces postures ont des bienfaits physiques et psychologiques sur le thème de la force. Les Guerriers nous challengent et nous testent mais par ce biais, ils nous apportent de la concentration, de la confiance et du courage. Passons en revue les bienfaits physiques et psychologiques de quatre postures du Guerrier.

Le Guerrier I / Virabhadrasana I

Posture du Guerrier I

Bienfaits physiques du Guerrier I

La pratique régulière du Guerrier I améliore la souplesse des hanches et renforce les muscles des jambes, des chevilles et des pieds. Travailler le Guerrier I contribue à améliorer toutes les postures debout, de même que les postures d’ouverture de hanches. Dans cette posture, on travaille aussi la mobilité de la colonne vertébrale, tout en ouvrant les épaules et le coté du buste, ce qui aide à préparer les backbends (flexions arrière).

Bienfaits psychologiques du Guerrier I

La posture du Guerrier I est une posture complexe avec de nombreux alignement à apprendre. Intégrer ces alignements tout en accordant son attention à la respiration peut paraitre assez compliqué. Mais c’est aussi ça la pose du Guerrier I. Son nom vient du Guerrier Virabhadra, dont on dit qu’il symbolise notre capacité interne à surmonter l’égo et l’ignorance.

Le Guerrier I nous aide à nous ancrer dans la réalité pour ne pas se laisser déstabiliser par les challenges. Cet ancrage au sol est particulièrement bénéfique aux personnes anxieuses, qui ont tendance à se laisser happer par leurs préoccupations. Par le biais d’un léger backbend et de l’engagement des muscles du corps, cette posture donne de la confiance en soi et du courage.

Le Guerrier II / Virabhadrasana II

Posture du Guerrier II

Bienfaits physiques du Guerrier II

Le Guerrier II requiert beaucoup de force et de stabilité dans les jambes et dans le dos, pour garder une posture droite et fière. Elle renforce donc à la fois le bas du corps et le haut du corps. Elle améliore aussi la souplesse des hanches. Plus on descend le bassin vers le tapis, et plus l’ouverture des hanches s’accroit. Et plus on reste longtemps dans la pose, plus ça brûle! Je l’ai senti lors du défi yoga sur l’ouverture de hanches.

Bienfaits psychologiques du Guerrier II

Le Guerrier II nous enseigne l’un des principes clés du yoga : l’équilibre entre la stabilité et l’aisance. Dans la vie, infliger trop de pression et de stress au corps et au mental conduit ultimement à un épuisement physique et psychologique. Il s’agit alors de trouver le juste équilibre entre la zone de confort et le challenge. Le Guerrier II est une belle mise en pratique de ce principe.

Il nous enseigne aussi à impliquer notre corps dans la posture, et à nous souvenir de ce qui ne se voit pas. Dans le Guerrier II, on ne voit pas notre bras et notre jambe arrière. Pourtant, ils sont engagés dans la posture. Ce qui nous rend fort n’est pas uniquement ce qui est vu et perçu en société, c’est aussi ce qui est invisible aux yeux d’autrui.

Guerrier III / Virabhadrasana III

Posture du Guerrier III

Bienfaits physiques du Guerrier III

Le Guerrier III engage les muscles des jambes, y compris tous les petits muscles des pieds et des chevilles. Il renforce également les muscles « core », c’est-à-dire les abdominaux, les fessiers et les muscles du dos. Garder une micro-flexion du genou de la jambe au sol aide à garder l’équilibre. Cette posture peut être pratiquée avec les bras dans différentes positions : parallèle devant soi (niveau de difficulté ++ pour les abdos), sur les côtés, le long du corps, ou avec les mains en prière devant le cœur.

Bienfaits psychologiques du Guerrier III

Le Guerrier III entraine notre concentration. Pour garder l’équilibre, notre attention est portée sur la posture uniquement, et notre respiration ralentie. Cette posture active le système nerveux parasympathique et apaise le stress. Pratiquer le Guerrier III aide à mettre de côté les pensées parasites en cause dans l’anxiété et dans les préoccupations excessives. Pour plus de postures d’équilibre, voir le défi yoga sur les postures d’équilibre.

En envoyant consciemment de l’énergie jusqu’au pied arrière pour aider la jambe à se lever, cette posture nous enjoint aussi à accorder notre attention à ce qui ne se voit pas.

Le Guerrier Renversé / Viparita Virabhadrasana

Posture du Guerrier Renversé

Bienfaits physiques du Guerrier Renversé

Le Guerrier renversé est souvent utilisé comme une transition entre plusieurs poses dans les classes de yoga Vinyasa, si bien qu’on lui prête parfois peu attention. Cette posture renforce les muscles des jambes et améliore la flexibilité des épaules. Quand elle est maintenue pendant plusieurs respirations, elle permet une magnifique ouverture du côté du corps, qui apaise les tensions entre les muscles intercostaux et autour de la cage thoracique. Cela permet de respirer plus profondément et plus librement.

Faites attention à votre nuque dans cette position, surtout si vous tenez la posture longtemps. Si vous ressentez une tension dans la nuque, regardez au sol, à coté ou derrière vous.

Bienfaits psychologiques du Guerrier Renversé

En plus d’accroitre la confiance et le courage, l’ouverture de cœur du Guerrier Renversé “ouvre au monde”. Alors que les postures d’ouverture du cœur nous rendent parfois émotionnellement vulnérable, l’ancrage au sol associé à l’ouverture de coeur du Guerrier Renversé nous rend avide de découvertes et d’apprentissages. Cette posture nous sort de notre zone de confort, en toute sérénité ! Le Guerrier renversé est aussi appelé « Guerrier Pacifique »: le guerrier conquiert le monde, en toute détente 🙂

Les Guerriers renforcent le corps et le mental

Les postures des Guerriers sont rarement les préférées des yogis débutants car elles sont relativement difficiles. Il est en effet complexe de tenir ces postures longtemps car les muscles des jambes brûlent vite ! L’objectif est donc, comme nous l’enseignent ces postures, de trouver le juste équilibre entre l’aisance et la force. Peu à peu, avec une pratique régulière, notre corps s’assouplit et se renforce grâce aux Guerriers, et il en est de même avec le mental.

Pratiquez les postures du Guerrier lorsque vous avez besoin de booster votre courage, votre force mentale et votre confiance en vous !

Si cet article vous a plu, vous serez peut-être intéressé.e par les bienfaits de la posture du poirier, et les bienfaits du yoga prouvés par la science et par moi-même !

Et par ici pour me suivre sur FacebookInstagram et YouTube !

Partager l'article :
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *