happy-positive-psychology-psychologie-heureux-plage

Comment être plus heureux ? – 7 principes de psychologie positive

La psychologie positive pour les gens heureux et performants

La psychologie positive

S’il y a bien un sujet sur lequel nous sommes tous d’accord, c’est que notre but ultime dans la vie est d’être heureux. On parle beaucoup du bonheur, du bien-être et des techniques pour se sentir plus heureux et épanouis. La plupart de ces techniques relèvent du champ de la psychologie positive. L’objectif de la psychologie positive est de faire exceller les gens, de les rendre encore plus heureux qu’ils le sont déjà. Autrement dit, si vous êtes heureux dans la vie, la psychologie positive est faite pour vous !

Bonheur et succès : lequel vient en premier ?

Le succès découle-t-il du bonheur ou le bonheur découle-t-il du succès ? Pensez aux gens que vous connaissez peut-être et qui semblent réussir tout ce qu’ils entreprennent, à la fois dans leur vie professionnelle et personnelle. Du moins, c’est ce que leurs pages Facebook, LinkedIn ou Instagram laissent croire. Pensez-vous qu’ils soient heureux parce qu’ils réussissent tout ce qu’ils entreprennent ? Ou bien réussissent-ils ce qu’ils entreprennent parce qu’ils sont heureux ?

Fermez vos cahiers, je ramasse les copies dans deux heures. Nooon, je plaisante. Voici la réponse.

Le succès découle du bonheur, et non l’inverse !

Des études montrent que ce n’est pas le succès professionnel et financier qui rend heureux. C’est parce que vous êtes heureux dans la vie que vous avez plus de chances de réussir ce que vous entreprenez et d’être en bonne santé.

Les émotions négatives diminuent nos capacités à penser et agir. Les émotions positives ont l’effet inverse : étendre le champ des possibles et ouvrir notre esprit à de nouvelles idées. Notre cerveau est inondé de dopamine et sérotonine. Ce sont les hormones du bonheur et elles boostent également les parties de notre cerveau responsables des processus d’apprentissage et de mémoire.

Autrement dit, si vous voulez que vos enfants cartonnent en maths, assurez-vous qu’ils soient heureux d’abord ! On aime cette approche éducative, non ?

Les 7 principes du bonheur selon la psychologie positive

Voici maintenant les 7 principes qui vous aideront à vous sentir plus heureux et à optimiser vos chances de réaliser vos objectifs.

Principe 1 – Adoptez l’attitude du bonheur

Il y a trois façons d’adopter l’attitude du bonheur :

A/ Commencez par ressentir de l’appréciation pour les petites choses de la vie : le sourire d’un inconnu, un bon repas, l’aide d’un ami, la satisfaction d’avoir fait du sport, etc.

B/ Faites des exercices de positivité. La méditation et les mantras sont de très bons moyens. Des études sur des moines montrent qu’ils ont un cortex préfrontal plus gros que la moyenne. C’est la partie du cerveau responsable du sentiment de bonheur. Vous n’avez pas envie de vous convertir en moine ? Pas de problème ! Commencez par 5min de méditation quotidienne.

C/ Concentrez-vous sur quelque chose que vous attendez avec impatience. Les recherches montrent que la partie la plus agréable d’une activité n’est pas l’activité en tant que telle, mais l’anticipation ! Pensez aux vacances, à la pizza qui vous attend ce soir, au rendez-vous avec les amis, à un bain à bulles bien chaud, etc. Cela peut accroitre votre niveau d’endorphine de 27% !

Principe 2 – Créez votre réalité positive

On ne peut pas changer notre réalité mais on peut changer notre façon d’y réagir.

Les ressources du cerveau sont limitées et le cerveau doit décider s’il alloue des ressources à ressentir de la douleur, de la négativité, du stress, OU BIEN à utiliser ces mêmes ressources à expérimenter d’autres choses comme de l’espoir, de l’optimisme et du sens à sa vie.

Des études ont montré que la façon avec laquelle on perçoit notre réalité a tendance à définir notre réalité. Autrement dit, au lieu de vous considérer comme une personne avec peu de confiance en vous, considérez-vous comme une personne avec de l’assurance. Mettez-vous dans la peau de quelqu’un que vous admirez (Beyonce) et agissez (/ dansez) comme si vous étiez cette personne !

Plus on croit en notre capacité à réussir et plus on a de chances de réussir.

Principe 3 – Entrainez votre cerveau à voir le positif plutôt que le négatif

Certaines personnes passent beaucoup de temps à se plaindre. C’est la culture française me direz-vous. A les entendre, leur vie est complètement négative. Rien ne va.

A force d’habituer notre cerveau à porter toute son attention sur ce qui ne va pas, il devient expert en la matière et n’arrive plus à voir ce qui va bien. Entrainez votre cerveau à voir le positif plutôt que le négatif. Vous en serez beaucoup plus heureux.

Un très bon exercice pour cela, c’est le journal de gratitude. Chaque jour, notez 3 évènements/ situations/ personnes qui ont contribué à égayer votre journée. Même les petits bonheurs et plaisirs quotidiens comptent !

Principe 4 – Transformez le négatif en positif

On a beau entrainer notre cerveau à voir le positif, cela ne veut pas dire qu’il faut occulter les évènements négatifs de sa vie. En revanche, mobilisez votre énergie à transformez le négatif en positif.

Quand Walt Disney s’est fait virer de son premier boulot dans un journal pour « manque de créativité », il n’a pas baissé les bras. Il s’est donné encore plus et il est maintenant reconnu mondialement !

C’est pareil pour vous. Vous vous ennuyez au travail ? Très bien, cela vous permet de concentrer votre énergie à proposer des projets à votre chef, ou bien à travailler sur d’autres projets personnels qui vous tiennent à cœur. Qui sait si ça ne débouchera sur de belles opportunités ?

Une prise d’otage a eu lieu dans votre banque et vous avez pris une balle dans le bras ? Parfait, au moins ce n’était pas dans la tête ! En plus, vous avez fait de belles rencontres à l’hôpital (potentiellement l’homme de votre vie !).

Principe 5 – Prenez votre vie en main et concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler

Un des plus grands facteurs de succès est le sentiment d’avoir le contrôle sur notre futur, notre bien-être et notre performance. Établissez une liste d’objectifs que vous voulez atteindre et décomposez-la en sous-objectifs. Dans la mise en œuvre des objectifs, faites la part des choses entre ce que vous pouvez contrôler et ce que vous ne pouvez pas contrôler.

Admettons que l’un de vos objectifs est d’enseigner votre premier cours de yoga. Vous avez préparé le contenu de votre cours, réservé la salle et lancé les invitations. Le jour J, il pleut des trombes d’eau et les participants ne sont pas au rendez-vous. Comment réagissez-vous ?

Prendre sa vie en mains signifie agir du mieux possible pour contrôler ce que l’on peut contrôler. Mais ne vous prenez pas la tête avec ce que vous ne pouvez pas contrôler ! Cela vous permettra d’allouer toute votre énergie aux choses que vous pouvez influencer et donc d’améliorer vos chances de succès.

Principe 6 – Notre volonté seule ne suffit pas pour se créer de nouvelles habitudes

Pourquoi est-ce difficile de mettre en place de bonnes habitudes (manger sain, faire de l’exercice) et abandonner les mauvaises ? Souvent on s’appuie uniquement sur notre bonne volonté. Mais c’est une ressource qui peut s’épuiser. Des études montrent que la volonté n’est pas efficace pour maintenir des changements de vie parce que la bonne volonté s’épuise quand elle est trop utilisée.

Il s’agit donc de réduire la quantité d’énergie activée, l’énergie physique et mentale dont on a besoin pour surmonter une situation.

Par exemple, vous décidez d’écrire quotidiennement dans un journal de gratitude. Pour limiter la quantité d’énergie activée et optimiser vos chances de faire durer cette bonne habitude, gardez toujours un carnet ouvert et un stylo à côté de votre lit. C’est un effort minime mais qui fonctionne ! Vous voulez moins fumer ? N’achetez pas un stock de paquets de cigarettes et cachez les cigarettes le plus loin possible de vous.

Principe 7 – le soutien social est l’une des plus grandes forces du bonheur

Imaginez que votre chef vous donne un énorme projet à gérer seul, sans soutien, sans aide. Deux options : soit on échoue ou on abandonne, soit on s’épuise à s’en sortir seul.

Les gens qui réussissent savent que leurs relations sociales sont un bon investissement. Les interactions sociales nous remplissent de positivité et, plus nos relations se renforcent, plus on augmente notre niveau de bonheur.

Des études ont confirmé le lien entre soutien social et bonheur. Les gens qui ont le moins de relations sociales ont plus de risques de souffrir de dépression.

Cela s’applique dans le travail également. Au boulot, une équipe obtient de meilleurs résultats quand elle est unie. Même un café d’équipe quotidien peut avoir des effets énormes sur le bonheur de l’équipe. Si vous êtes manager, témoignez de la gratitude pour votre équipe, si possible en public.

Le bonheur est contagieux

En cette période de pandémie mondiale, je tiens à vous prévenir : le bonheur est contagieux ! Mais n’ayez peur, partagez votre bonheur et entourez-vous de gens heureux.

Conseil bonus : faites des cadeaux ! Les recherches montrent que dépenser de l’argent pour les autres booste le bonheur encore plus que de dépenser l’argent pour soi-même. Alors offrez le déjeuner à quelqu’un ou faite un don à une ONG.

Si vous aimez le contenu de cet article, je vous invite à lire le livre dont je me suis inspirée. Il s’agit du livre de Shawn Achor : The Happiness Avantage (en anglais uniquement).

Vous aimerez peut-être également :

Partager l'article :
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *